Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2012

Chataîgnier dans les WC et peinture à la caséine dans l'escalier

En ce début d'année 2012, Catherine était très motivé pour attaquer quelques finitions de la maison. Du coup, j'ai délaissé le T2 pendant quelques heures.

D'un côté Catherine avait envie d'optimisé les restes de parquet en chataîgnier dans les WC (ainsi pas de toile d'araignée et le bois, étant en partie haute, ne devrait pas être sujet aux projections d'eau.

Je dois dire que j'ai été impressionné par Catherine qui s'est attelé à un coffrage où rien n'est droit et où chaque lame est pratiquement unique.

La voici en plein travail :

DSC_0118_copy.jpg

Lire la suite

04/01/2012

Les formations d’Oïkos pour 2012

 

 

 

Les formations d’Oïkosreprennent du 5 Mars au 22 Juin 2012.

Sur la durée totale, ou à la carte…. n’hésitez-pas !!

Je vous invite à vous rendre sur le site

et à consulter le catalogue

03/01/2012

Meilleurs voeux

Capture d’écran 2012-01-03 à 22.26.37.png

25/11/2011

Poignée éconologique pour porter les plaques de Fermacell

Le Fermacell est un produit qui n'a absolument rien à voir avec le placo. Meilleure résistance mécanique, moins de produit chimique, meilleure isolation phonique dans un complexe (masse - ressort - masse)...

Revers de la médaille, son poids et son prix. Le prix : environ 7 € le m2 en 12,5 mm. Son poids : environ 42 kg pour une plaque de 1,2 x 2,6 m en 12.

Pour charger chez le commercial pas de souci. Avec un Fenwick, ça va tout seul. Par contre, pour décharger, il vaut mieux être deux. Voici donc l'astuce trouvée par Christian pour porter à deux des plaques de Fermacell sans se fatiguer (enfin, un peu quand même).

Voici l'arstiste en pleine action :

PB230116_copy.jpg

Son astuce consiste à utiliser une sangle comme poignée. Sur le crochet de cette sangle un bout de tôle pour éviter que le crochet cisaille la plaque :

PB230117_copy.jpg

Et la poignée est prête de suite :

PB230118_copy.jpg

Encore merci Christian pour cette astuce.

08:23 Publié dans Fermacell | Lien permanent | Commentaires (0)

17/11/2011

Traitement des terres cuites (mise à jour)

 Les terres cuites ont été posées il y a plusieurs mois. Le risque d'avoir des  remontées de chaux est donc infime. Le traitement est dès lors possible.
Les produits utilisés sont l'essence de térébenthine et l'huile de lin. Au vu de l'expérience vécue dans la cuisine, j'ajoute sans hésiter du siccatif.

L'expérience dans la cuisine
Dans la cuisine, nous avions passé de très nombreuses couches de plus en plus grasse :
1ères couches : 75% d'essence de térébenthine et 25% d'huile de lin
2èmes couches : 50% d'essence de térébenthine et 50% d'huile de lin
3èmes couches : 25% d'essence de térébenthine et 75% d'huile de lin

Dans les pièces avec peu de risques de tâches, de type salon, couloir... ce traitement a suffi et aucune tâche n'est parvenue à "s'accrocher" au sol. Par contre, dans la cuisine, après plusieurs mois d'utilisation (nous sommes 6, famille de 4 enfants) des dizaines de tâches (café, huile....) ont persisté. Il a fallu tout nettoyé et retraiter le sol.

Il fallait donc apporter une modification à la formule de base puisque cette dernière n'était pas suffisament efficace.

Voici les terres cuites avant le traitement :

Capture d’écran 2011-11-17 à 23.37.48.png

Et après le traitement :

Capture d’écran 2011-11-17 à 23.38.01.png

 Et voici comment j'ai procédé :

 

Lire la suite

Traitement des terres cuites (mise à jour)

 Les terres cuites ont été posées il y a plusieurs mois. Le risque d'avoir des  remontées de chaux est donc infime. Le traitement est dès lors possible.
Les produits utilisés sont l'essence de térébenthine et l'huile de lin. Au vu de l'expérience vécue dans la cuisine, j'ajoute sans hésiter du siccatif.

L'expérience dans la cuisine
Dans la cuisine, nous avions passé de très nombreuses couches de plus en plus grasse :
1ères couches : 75% d'essence de térébenthine et 25% d'huile de lin
2èmes couches : 50% d'essence de térébenthine et 50% d'huile de lin
3èmes couches : 25% d'essence de térébenthine et 75% d'huile de lin

Dans les pièces avec peu de risques de tâches, de type salon, couloir... ce traitement a suffi et aucune tâche n'est parvenue à "s'accrocher" au sol. Par contre, dans la cuisine, après plusieurs mois d'utilisation (nous sommes 6, famille de 4 enfants) des dizaines de tâches (café, huile....) ont persisté. Il a fallu tout nettoyé et retraiter le sol.

Il fallait donc apporter une modification à la formule de base puisque cette dernière n'était pas suffisament efficace.

Voici les terres cuites avant le traitement :

Capture d’écran 2011-11-17 à 23.37.48.png

Et après le traitement :

Capture d’écran 2011-11-17 à 23.38.01.png

 Et voici comment j'ai procédé :

 

Lire la suite

09/11/2011

Du béton de terre à l'enduit de finition en terre dans le T2

A mon avis, le béton de terre constitue le futur de la construction en terre dans bien des pays industrialisés. En effet, la mise en oeuvre est en tout point similaire à celle du béton de ciment :

  • Mise en place d'un coffrage
  • coulage
  • séchage
  • décoffrage

Voici par exemple de manière artisanale, les petits blocs de béton de terre fabriqués pour le T2 dans une optique d'isolation phonique.

Concrètement, la situation de départ est la suivante, des blocs de bétons de terre, jointoyés avec un mortier en terre :

DSC_0110_copy.jpg


Ensuite, l'enduit de finition  est appliqué.

Il est composé uniquement de terre et de sable :

DSC_0111_copy.jpg

Il ne reste plus qu'à :

  • nettoyer au vinaigre blanc la poutre et les mini-tomettes rouges.
  • Passer à l'huile de lin/essence de thérébenthine les poutres nettoyées.
  • nettoyer toutes les tomettes puis les passer à l'huile siccativée.
  • Passer un chaulage puis un badigeon sur l'enduit terre/paille/chaux/sable.

09:09 Publié dans la terre | Lien permanent | Commentaires (0)

04/11/2011

Finitions de la façade

La façade est terminée. Il restait quelques finitions à faire. Entre autres :

- Peindre la fenêtre

- Gérer le dessous de la fenêtre.

- Nettoyer et protéger la poutre en chêne.

En guise de souvenirs un petit avant-après :

façade avant.pngPB040091_copy.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le reste, voici comment j'ai procédé :

Lire la suite

30/10/2011

Chantier réalisé : la façade à la chaux et au sable de carrière

En une journée, nous avons complètement enduit la façade à la chaux (faiblement hydraulique : NHL2).

Les 4 stagiaires débutantes, n'ayant jamais utilisé une truelle ont complètement enduit la façade d'environ 40 m2 avec un enduit considéré comme très complexe à appliquer par de nombreux spécialistes.

Et voici le résultat :

PA300059_copy.jpg

L'organisation et les différentes étapes ont été les suivantes :

Lire la suite

La peinture à l'ocre sur "Système D"

Dans le numéro de novembre 2011, vous trouverez (également) la récette de la peinture à l'ocre pages 103 et 104.

Image numérisée.jpeg

Le concept de :  Capture d’écran 2013-08-20 à 23.50.33.png

26/10/2011

Préparation du chantier participatif encadré du 29 octobre.

Pour finir la préparation du chantier participatif encadré qui aura lieu le 29 octobre, l'analyse de 3 paramètres sont nécessaires :

1) La météo

A cinq jours près, j'espère qu'il n'y aura pas d'erreur. Les conditions de base pour la chaux étant de la travailler entre 5°C et 25°C. Voici ce qui est annoncé... pour l'instant :

Capture d’écran 2011-10-26 à 07.34.18.png


A priori, la température sera donc clémente. Passons au 2ème point : 

2) La couche d'accroche : le gobetis

La couche d'accroche est très importante pour l'enduit de finition. J'ai donc passé un gobetis vendredi dernier sur l'ensemble de la façade :

PA210073_copy.jpg

La façade est donc prête à recevoir son enduit de finition. Il ne reste plus qu'à déterminer avec précision le mélange chaux/sable. Comme il s'agit d'un sable de carrière comprenant des fines. L'analyse doit être assez précise. Dans le cas contraire, le mortier sera trop gras et nous obtiendrons un faïençage important voir des fissures.

Nous observerons donc le résultat des tests lors du chantier participatif encadré.


19/10/2011

Dédicace le 5 novembre, de 14h à 18h, à la boulangerie Bio de Chaponost

L'idée orginale est venue de Cédric qui m'a fait remarqué à juste titre, que nos métiers étaient en fait complémentaires !!! De son côté, en tant que responsable de la boulangerie "Au plaisir des pains",  au 16 rue Chapard, qu'il utilise la terre arable pour obtenir des céréales. Du mien je recherche la couche de terre qui se trouve en dessous et qui contient de l'argile.

C'est donc rue Chapart, à Chaponost qu'avec Monique Cerro, nous dédicacerons notre ouvrage :

Capture d’écran 2011-10-19 à 22.23.16.png

 

Et quelques détails sur cette didicace :

 

Capture d’écran 2011-10-19 à 22.13.57.png

Au grand plaisir de vous rencontrer,

Thierry Baruch

17/10/2011

Chantier réalisé : la façade terre-paille-chaux-sable entièrement enduite.

Je commencerai par remercier Oïkos et la Mairie de Chaponost d'avoir signalé ce chantier.

Encore bravo à toutes. La tâche était plutôt délicate. Voici la situation de départ :

PA150150_copy.jpg

Le décroutage fut un gros travail. Des plaques, de parfois 8 cm de ciment partaient difficilement. La conséquence est donc importante puisqu'il faut rattraper ce niveau. Les trous, voire béances étaient  donc très important à combler.

Le mortier terre-paille-chaux-sable se prête très bien à cette situation.

Voici comment nous nous sommes organisés :

Lire la suite

07/10/2011

Deux chantiers participatifs encadrés auront lieu à Chaponost

Le 1er : Les Samedi 15 et dimanche 16 octobre 2011 (mortier terre - paille - chaux - sable pour récupérer les niveaux et boucher les béances).

Le second : Le samedi 29 octobre et dimanche 30 octobre (mortier chaux - sable pour protéger durablement la façade)

Au programme :

 

P9280024.jpg

Le premier jour (samedi 15 et 29 octobre) :

9h : accueil, présentation

9h 30 : point technique

10h30 : Début de l'application du mortier terre - paille - chaux - sable (ou chaux - sable) sur la façade

12h30 : repas

14h - 18h00 : suite de l'application du mortier en façade

18h00 - 18h 30 : bilan

 

Dimanche 16

8h30 : accueil/ point technique

9h 30 : Mortier en façade

12h30 : repas

14h - 18h : fin de la façade

18h - 18h 30 : bilan

 

Formation : gratuite, en réel. Possibilité de présence à la journée.

Repas : offerts

Chacun peut aussi amener sa propre nourriture.

 

Inscriptions et infos  : par mail : formaterre@yahoo.fr

par téléphone : 06 72 52 37 77

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

30/09/2011

Du terrassement à... la façade du T2

La façade Ouest du T2 comprenait une "chape verticale" de parfois près de 10 cm en ciment !!! Il ne me semblait pas très cohérent d'avoit opté pour des enduits terre à l'intérieur tout en laissant cette masse cimentée à l'extérieur.

Mais la cohérence à un prix qui se paye fort dans ce cas... en huile de coude.

Voici la situation de départ (depuis la photo, j'ai disqué partiellement les barreaux pour rompre cette ambiance carcerale) :

P2180026_copy.jpg

Ce qui est amusant, c'est la rencontre avec l'ancienne propriétaire, avec qui nous avons d'excellentes relations. Elle me disait que cela l'étonnait que j'enlève le revêtement qu'un maçon s'était appliqué à poser car le mur était en mauvais état. En fait le mur est en très bon état comme vous pourrez le constatez dans les photos ci-dessous. Par contre, il a du fruit, comme tous les murs monolithiques en pisé. C'est à dire qu'il penche légèrment d'un côté. Je pense donc que c'est pour cette raison qu'il ont mis une sacré dose de mortier (ce que je nomme "chape verticale"). Leur objectif était sans doute de rattraper ce fruit afin d'avoir un joli mur droit...

 

Lire la suite

11/09/2011

L'éconologie à la porté de tous

Une journée très intéressante a été organisée par Oïkos ce samedi.

J'y été invité pour présenter l'éconologie. Vous trouverez en pièce jointe le diaporama :

Epizebo et éconologie.pps

Epizebo et éconologie.001.jpg

29/08/2011

Venez nombreux célébrer les 20 ans d'Oïkos

 

 

 

Capture d’écran 2011-08-29 à 13.25.33.png

10h30 : Accueil café

11h : Rétour d'expériences : "principes de l'éconologie, ou comment faire beaucoup avec peu" (Thierry Baruch)

12h30 : Apéritif - buffet partagé

14h : Atelier : enduit, remplissage paille, Animation enfants, conseils techniques...

16h : Conférence de Jean-Pierre Oliva

 

Merci de te tenir l'association Oïkos de votre présence au : 04 78 94 09 65

info@oikos-ecoconstruction.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11/08/2011

Solution éconologique pour gros pots de fleurs en ciment

Les pots étaient vilains et j'avais récupéré de la NHL-z 3,5... Incroyable mais pourtant vrai.

J'ai pensé à mes gros pots en ciment sur lesquels Catherine avaient appliqué un enduit à la chaux (sans goboti)... qui a tenu environ 6 mois. Et oui, avec du ciment, il faut qu'il y ait un peu de ciment. La cohérence entre les matériaux passe devant les grands concepts d'une écologie extrêmiste ;-) Soit, je me débarassé des pots pour en racheter d'autres. Dans ce cas, la démolition des anciens comme la construction des nouveaux auraient demandé une quantité d'énergie grise non négligeable et un coût non dérisoire. Soit, j'utilisai une chaux bâtard (celle que j'ai trouvée est la Lafarge qui est donné comme comprenant 11% d ciment).

L'idée était donc de passer un gobeti à la tyrolienne avec cette chaux bâtardée et d'observer le résultat pour voir ce que l'on ferait ensuite. Après une protection du sol, le gobeti est passé :

DSC_0007_03_copy.jpg

Lire la suite

15:04 Publié dans La chaux | Lien permanent | Commentaires (4)

10/08/2011

Finitions en partie haute du T2

Utilisation de corde en chanvre en guise de couvre-joints, de carreaux en pierre pour mettre en valeur des boites de dérivations, de récupération de chutes de tasseaux comme mini-couvre joints... Bref, les finitions sont plaisantes et mettent bien en valeur le travail effectué à ce jour.

Pour commencer, voici les plaques de Fermacel passées à la brosse au badigeon :

DSC_0012_04_copy.jpg

Les parties rouges ont été obtenues en appliquant un enduit de terre rouge (terre de St Nazaire en Royan. Il s'agit d'un reste de la maison qui devait avoir près de 2 ans. Un peu d'eau et c'était reparti) ou une peinture à l'ocre rouge maison.

Les plintes ont été "fabriquées" à partir de lames de parquet que j'ai défoncées pour obtenir le quart de rond puis huilées. Au plafond, seules les poutres ont été huilées.

Lire la suite

09/08/2011

Peinture à l'ocre sur plaque de Fermacel

Quelle sont lourdes ces grandes plaques écolos !!! On doit d'ailleurs les payer au poids : environ 42 kg chacune pour les intimes. 

Une fois montées (à 2 obligatoirement) sur notre complexe phonique , il n'y avait plus qu'à poser les bandes et à appliquer les enduits, le ponçage et la peinture. 

DSC_0755_02_copy.jpg

Du fait de la hauteur, il y a 6 morceaux de Fermacel qui constituent le mur.

Lire la suite